Produits laitiers de vache


EARL D. Grands Villepins
Laurence DAGUET, Laëtitia BOUCHER, Aurélien BRUNEAUD
Les Grands Villepins
37 530 Montreuil en Touraine






Livraison à l'AMAP : chaque semaine

 

Les produits : 

Lait, fromage blanc, yaourts natures, crème fraiche, beurre salé et doux, et différents fromages ronds (ail et herbes, cumin, poivre, échalotte, ½ sec, sec, cendré…), confiture de lait

 

L'exploitation : 

La ferme

La ferme est une structure EARL gérée par Laurence Daguet et son associée Laëtitia Boucher.Elles ont repris en 2018 la ferme des parents de Laurence, Serge et Dominique Daguet. Elles sont aidées par 2 salariés : Aurélien Bruneaud, mari de Laurence et Didier Cassegrain.

Elles ont un élevage de 140 vaches laitièresL'exploitation possède 77 ha (environ 30 ha d'herbe, 30 ha de maïs, et 10 ha de céréales et le reste en luzerne). Laëtitia assure le fonctionnement de l'exploitation avec Didier et Laurence et Aurélien s'occupent de la transformation du lait et de la vente.

Production agricole

Lorsque la famille (à l’époque Serge & Dominique Daguet) a repris l'exploitation, il y avait très peu de vie dans la terre (pas de vers de terre par exemple). Des efforts tout particuliers ont été faits pour ramener ces animaux, indispensables aux cultures. De plus, les terres ne sont pas labourées afin de ne pas casser leur équilibre.

Ils ont été obligés d'installer un système d'irrigation sur les parcelles cultivées afin d'améliorer les rendements car leur exploitation se trouve en haut d'un plateau et ne possédait pas assez de réserve d'eau naturelle. Les cultures ne sont pas aspergées d'insecticides mais des prédateurs sont déposés afin de s'attaquer aux nuisibles (tricogrammes – mouches – dans le maïs).

Pour les engrais, le seul utilisé est l'amonitrate. Le reste est amené par le lisier, le fumier, issus de l'exploitation.

 Exploitation laitière

Les vaches sont toutes nées sur l'exploitation. Les veaux sont nourris avec le lait de la mère. Les bêtes sont dehors (dans les prés) dès le printemps et rentrent vers le mois de novembre. Elles restent à l'extérieur jour et nuit sur cette période.

Le but de Laurence et Laëtitia reste le même que celui des parents de Laurence : celui produire sur l'exploitation une grande partie de la nourriture pour les vaches. Elles concassent le maïs et le stock en extérieur. Ils achètent des tourteaux de colza, de cacao (résidus solides après extraction de l'huile).

Production de lait

Les vaches produisent environ 541 500 l de lait à l'année répartis de la façon suivante :

– 81 500 l transformés sur le site de l'exploitation

– 460 000 l vendus.

Transformation du lait

Laurence et Aurélien travaillent dans un laboratoire où ils fabriquent les fromages, yaourts, crème et beurre. Ils mettent également en bouteille du lait cru. Ce laboratoire possède plusieurs petites salles, chacune étant dédiée à une opération (affinage du fromage, mise en pots des yaourts, caillage, embouteillage).

Les yaourts sont réalisés avec une étuve artisanale.

La partie réfrigération est assurée par plusieurs réfrigérateurs, dédiés aux différents produits.
Chaque produit est fabriqué pour assurer les ventes d'une semaine. Il n'y a pas de report sur la semaine suivante.

Différenciation avec le bio

Les traitements aux antibiotiques ne sont pas limités. Par contre, ils représentant un coût non négligeable pour les agriculteurs. Ils sont donc particulièrement attentifs à les limiter. Chaque traitement médicamenteux est associé à un délai de carence pendant lequel le lait tiré est mis de côté et n'est pas utilisé.

Des analyses très fréquentes sont réalisées sur le lait ainsi que sur les produits fabriqués. Les exploitations laitières sont très surveillées. Laurence et Laëtitia ainsi que sont très impliquées dans le respect de l'environnement.